Développement durable : 5 actions simples pour employés débordés

Image: rawpixel from Pixabay

De plus en plus de gens prennent conscience de l’impact de leur mode de vie sur la société et l’environnement. Ils décident alors d’agir au sein de leur foyer en adoptant des comportements et des actions plus « responsables » tels que le recyclage, une alimentation bio, une diminution de leur consommation de viande et une démarche vers le zéro déchet.

Cependant, sur nos lieux de travail et dans nos métiers, nous continuons à agir comme si de rien n’était, comme si toute action en faveur de modes de travail plus durables était hors de notre portée ou relevait de la responsabilité du service RH ou des personnes en charge de la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE).

Toutefois, lorsque nous travaillons, notre impact n’est pas négligeable. Et ce non seulement dans nos modes de vie au travail (le café que nous buvons dans des tasses jetables, le type de nourriture que nous mangeons à la cantine, notre mode de déplacement pour nous rendre sur notre lieu de travail…) mais aussi dans nos pratiques professionnelles :

  • la façon de concevoir les produits, les services (réparables plutôt que de courte durée…)
  • les emballages et matériels promotionnels (papier recyclé, supports de vente en papier glacé)
  • nos habitudes de travail (impression, grand nombre de voyages en avion…)

« Les salariés ayant l’opportunité d’avoir un impact social ou environnemental directs à travers leur travail affichent des niveaux de satisfaction plus élevés que ceux qui en sont privés. Les salariés déclarant qui leur ait possible d’avoir un impact lors de leur activité professionnelle affichent une satisfaction deux fois supérieure par rapport à ceux qui ne le peuvent pas. » (UPS, Net Impact Talent Report : What Workers Want in 2012 Survey.) 

Voici 5 “ actions durables” que tout salarié débordé et motivé peut adopter pour agir de façon plus responsable au travail.

  1. Réduire l’empreinte de vos trajets entre votre domicile et votre lieu de travail

L’une de mes amies qui travaille dans une grande société située en banlieue parisienne m’a parlé des effets des voitures de fonction : ses collègues (résidant à quelques stations de métro de leur lieu de travail) se rendent à leur travail en voiture, ce qui, au quotidien, provoque bouchons et pollution de l’air.

Selon l’ONU environnement, dans le monde, 92 % des gens ne respirent pas un air pur et la pollution coûte à l’économie mondiale 5 billions de dollars par an en prestations sociales.

Utilisez les transports en commun, ou si c’est compliqué (et que vous n’aimez pas la foule), cherchez des solutions de co-voiturage ou négociez du télé-travail, synonymes d’une meilleure efficacité et d’une plus grande productivité.

  • Conseil : pourquoi ne pas rendre votre trajet plus amusant ? Vous pourriez en faire une occasion de pratiquer un sport en utilisant votre vélo, votre skateboard ou autre, ou en faire un moment pour apprendre et vous former ?

Pour ma part, j’adore faire du vélo mais je choisis généralement de marcher ou de prendre le métro ce qui me permet d’écouter ma musique favorite ou des vidéos et des podcasts inspirants.

2. Imprimez moins !

C’est un grand classique mais je suis surprise de voir à quel point cette habitude est difficile à changer ! Si vous ne pouvez pas vous passer du support papier, essayez de réduire son utilisation en modifiant les réglages de votre imprimante : passez au recto verso, en noir et blanc. Et puis lorsque cette feuille de papier ne vous est plus utile, accordez-lui une seconde vie et recyclez-la ! Si elle contient une information d’ordre confidentiel pour votre entreprise, déchiquetez-la avant de la recycler.

  • Conseil : débarrassez-vous de votre corbeille à papier personnelle pour vous obliger à marcher jusqu’à la poubelle de recyclage !

3. Choisissez des ustensiles de cuisine réutilisables

Voilà une autre pratique qui a du mal à faire son chemin au sein des entreprises ! Encore ce matin, j’ai vu une dame en train de fumer à l’extérieur tout en buvant un café dans une tasse en plastique… Et la même chose vaut pour les bouteilles d’eau.

Selon Greenpeace, les hommes jettent l’équivalent d’un camion de déchets dans les océans toutes les minutes. Même si vous pensez que cela n’arrivera pas à votre bouteille en plastique parce que votre entreprise et votre ville recyclent, regardez donc dans la nature alentour (buissons, arbres, rivières) et vous y découvrirez facilement des déchets en plastique !

Rejoignez le mouvement et laissez tomber le plastique. Sur votre lieu de travail, utilisez plutôt des tasses à café, des bouteilles d’eau, des verres et des couverts réutilisables.

  • Conseil : apportez une bouteille ou une tasse que vous aimez bien ! Pour ma part, j’adore ma tasse Yoda qui me rappelle au quotidien que « la force est avec moi ». 😉 Et ma bouteille en verre de la marque Dora me rappelle de prendre mon temps pour faire ce qui me rend heureuse.

4. Stockez moins de données

Se passer de papier permet de sauver des arbres, mais le recours à l’électronique et le stockage de données peuvent être néfastes à l’environnement en raison de l’importante consommation d’énergie nécessaire au refroidissement des serveurs.

Des géants d’Internet tels que Apple, Facebook et Google se sont engagés à sourcer 100% de leur énergie parmi les énergies renouvelables, à réduire leurs déchets et à améliorer leur efficacité énergétique . Et on peut agir à notre niveau également en éliminant du Cloud ou de Drive les e-mails et documents dont nous n’avons plus besoin (et que nous ne sommes pas obligés de conserver pour des raisons juridiques). Une façon de libérer de l’espace et d’utiliser moins d’énergie pour stocker nos données !

  • Utilisez un moteur de recherche vertueux

5. Utilisez un moteur de recherche vertueux

Certes Google est un merveilleux outil qui a apporté bien des améliorations à nos vies. Mais il existe aujourd’hui des alternatives très performantes qui vous permettront d’avoir un impact positif lors de vos recherches.

Comme par exemple Ecosia qui plante des arbres à chacune de vos recherches et valorise les communautés locales grâce à la reforestation. Chaque recherche avec Écosia élimine environ 1 kg de CO2 de l’atmosphère. Cela signifie que si Écosia était aussi grand que Google, il pourrait absorber 15% des émissions de CO2 dans le monde.Pour ma part, je suis fière d’avoir, à ce jour, contribué à planter 40 arbres. 😀

Conseils :

  • Pour réellement l’utiliser, faites en sorte que ce moteur de recherche s’affiche par défaut lorsque vous ouvrez votre navigateur et téléchargez l’application sur votre smartphone.
  • Et si vous connaissez l’URL du site que vous recherchez, tapez-le directement dans votre navigateur ! Pour en savoir plus, lisez cet article sur le coût de vos recherches.

Quelles sont les 3 mesures simples que vous avez prises ou envisagez de prendre sur votre lieu de travail pour devenir plus « durable » ? Laissez votre commentaire ci-dessous !

Pour savoir quelles mesures simples adopter sur votre lieu de travail pour être plus responsable (et ce, même si vous manquez de temps), jetez un coup d’œil à ce guide pratique gratuit ( en anglais pour l’instant 😉 ).

Merci de « liker » cet article et de partager ces actions avec vos amis !  

Auteure : Marena Eirich, fondatrice de teams4purpose®. Ma mission : mettre les actions RSE à la portée des employés pour leur donner du sens.

Posts created 18

Un commentaire pour “Développement durable : 5 actions simples pour employés débordés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :